Paroles d'adhérents 2/3

Lors de la conférence de presse de samedi, des adhérents de Dunkerque en mouvement ont tour à tour pris la parole afin d'expliquer aux journalistes pourquoi ils avaient décidé de rejoindre notre association.

Karima Benarab, 38 ans, Dunkerquoise : "J'ai démissionné de mon mandat d'adjointe au maire de Dunkerque et du PS pour suivre Patrice Vergriete. Comme lui, je fais de la politique pour aider les personnes."

Caroline Alexis, coordinatrice de la Maison du développement personnel, Dunkerquoise : "Je crois très fort en notre mouvement. Jusqu'à présent, je n'avais jamais rencontré un homme politique qui privilégie le collectif et me donne envie de m'investir."

Frédéric Séret, Dunkerquois, chef de projet informatique : "C'est le degré de compétence - assez inhabituel - de Patrice Vergriete qui m'a convaincu !"

Régine Devos, jeune retraitée, Dunkerquoise : "Ensemble, nous pouvons amener le changement. La parole est à nous, prenons la !"

Johan Bodart, 26 ans, Dunkerquois : "Dunkerque en mouvement, c'est un bol d'air pour la démocratie locale. Les citoyens ont le droit d'élaborer un programme politique. La ville de Dunkerque et la CUD disposent d'énormes moyens qui sont aujourd'hui utilisés à des fins partisanes et électoralistes. "

Annette Disselkamp, 54 ans, universitaire, Dunkerquoise : "Dunkerque est une ville à très haut potentiel. Je veux qu'elle redevienne une ville où l'on reste parce qu'on y a de vraies perspectives d'évolution et de vie."

Philippe Mattern, chef d'entreprise à Saint-Pol-sur-Mer : "Le caractère rassembleur et sans étiquette de notre mouvement m'a tout de suite plu."

Nicolas Fick, 25 ans, ingénieur, Dunkerquois : "J'ai rejoint Dunkerque en mouvement car j'aime ma ville. Et les choix faits pour elle jusqu'à présent ne me conviennent pas du tout."

Brigitte Decoster, commerçante à Dunkerque : "La ville a beaucoup perdu en attractivité et en trafic. J'ai rejoint Patrice Vergriete car il est intègre et il sait écouter."

Davy Lemaire, 28 ans, Dunkerquois, employé dans un commerce : "Je suis fier d'être Dunkerquois. Je veux montrer à tous ceux qui disent que "Dunkerque, c'était mieux avant" que Dunkerque sera mieux demain ! "

Diana Dequidt, 34 ans, Dunkerquoise : "Jusque là, j'étais fataliste et résignée face à tout ce que je voyais. Maintenant, grâce à Dunkerque en mouvement, nous construisons ensemble un projet. C'est un élan citoyen !"

Jeremy Gabriele, 33 ans, entrepreneur : "Je ne veux plus subir, je veux agir ! Nous devons mettre fin à l'immobilisme."

Valérie Sophys, enseignante, Dunkerquoise : "Je connais Patrice Vergriete depuis le lycée. Je craignais vraiment qu'il ne saisisse pas sa chance un jour. Il nous donne beaucoup d'énergie !"

Jean-François Montagne, 47 ans, enseignant, Dunkerquois : "Ce sont les valeurs défendues par Patrice et l'association qui m'ont poussé à adhérer. Je souhaite travailler à un nouveau projet éducatif pour notre ville."

Catherine Séret, 38 ans d'expérience associative dans le Dunkerquois : "Je me suis toujours investie à 100% dans le domaine associatif. Participer à Dunkerque en mouvement est une forme d'engagement que j'apprécie énormément."

Philippe Gaudry, professeur, Dunkerquois : "Je compte mettre mon expérience syndicale au service de notre association qui joue le collectif d'abord."

Catherine Damman, jeune retraitée, Dunkerquoise : "Ce qui me plait particulièrement, c'est de constituer une équipe sans étiquette politique et l'idée d'un programme collectif."

Jean-Yves Frémont, 47 ans, entrepreneur, Dunkerquois : "Patrice Vergriete a des idées mais il souhaite les confronter avec les nôtres, c'est ce qui me plait. Il me semble que Dunkerque a particulièrement besoin de nouvelles propositions dans le domaine économique"



Les commentaires

  • Posté par christiaens veronique, le 01/02/2014 à 17:35:24

    jai rejoint Dunkerque en mouvement car Patrice Vergriete aime sa ville et surtout ce qu il prevoit de faire son toutes les demandes de personnes dunkerquoises de tous ages et du riches au pauvres il ne fait pas la difference voila 1personne humaine et tres proche de nous les dunkerquois {es] continuer comme sa nous sommes tous derriere vous


  • Posté par MASSET Pierre, le 10/10/2013 à 09:50:01

    Je suis atteins d'une sclérose en plaque et fais parti de l'association "Ensemble SEP Possible" Notre maladie n'est pas facile à vivre, je m’aperçois que les toilettes publiques disparaissent ou reste inaccessibles , pourquoi ? Nous avons beaucoup de mal à nous retenir pour des besoins naturels, Si certaines personnes en abusent, remettre l'accès payant ! Les trottoirs du centre ville sont recouverts de plaques bien souvent décollées ou présentant une arrête dangereuse qui dépasse. Lorsque je marche avec mes bâtons je regarde plus par terre que les vitrines car chaque pas est un piège Combien de fois j'ai chuté à cause de cela... Pourtant j'ai signalé ce problème plusieurs fois. Très bien par contre le nouveau centre ville, sauf devant le beffroi et l'église St Eloi ou l'on nous à mis des pavés, c'est très joli, mais autant de pièges pour nos pieds.


  • Posté par salim, le 13/09/2013 à 13:08:04

    Prochainement de retour a Dunkerque qui n'a pas changé depuis que je l ai quitté , je suis inquiet de copinage et des passe droit existant au sein de la mairie , je pense que vous êtes l'avenir pour notre ville


  • Posté par Karim, le 19/08/2013 à 19:28:42

    Je suis tout à fait en phase avec P.Vergriete sur l'inutilité de la pharaonique Arena. Le BCM et l'USDK possédent déjà des sites plus que corrects ( Sportica et Dewerdt) et si il y a bien un sport qui a besoin un peu d'argent c'est bien le foot.Je suis convaincu qu'avec à peine un quart de la somme allouée au projet du Noort Gracht, on peut mener l'USLD en ligue 1 !!


  • Posté par jerome, le 02/07/2013 à 19:05:10

    enfin un espoir , pour notre ville des nouveaux quartiers sortent de terre alors que d'autre sont effacés (Glacis) , entretien des grand axes pour le tape à l’œil oblige pour la Capitale régionale de la culture ,le reste doit se contenter du minimum avec une augmentation d’impôt locaux.


  • Posté par Pierre, le 23/06/2013 à 19:27:38

    Oui il est grand temps que cesse cette MAFIA.


  • Posté par verriele josiane, le 12/06/2013 à 23:15:57

    il est plusque temps que Dunkerque se REveille, c est une ville morte le dimanche, personne dans les rues, nos jeunes n ont mêmes pas un endroit pour danser , se rencontrer, obliges de faire des km pour s amuser , les commerces ferment un a un, les maisons a vendre sont de plus en plus fréquentes, les dunkerquois partent de la region pour une plus dynamique, il faut changer cela, Patrice Vergriete pourra le faire avec notre soutien a toutes et tous


  • Posté par Mathilde Lesage, le 04/06/2013 à 19:40:12

    Il est grand temps,que les Dunkerquois aient leur mot à dire dans la politique de la ville.Le "système municipal"instauré depuis de trop nombreuses années doit cesser.