Envie de faire du vélo à Dunkerque ?

Les stations Dk'vélo ont été inaugurées aujourd'hui. Sur le papier, l'idée est bonne : voilà qui devrait favoriser l'usage du vélo en ville ! Dans la réalité, les conditions dans lesquelles vont être utilisés ces vélos posent question. En effet, n'importe quel cycliste peut en témoigner : il n'est actuellement pas possible de circuler à vélo en toute sécurité à Dunkerque. Et la liste des obstacles qui se dressent sur la route des adeptes de la petite reine est longue (lire plus bas).

Pour changer les choses, Dunkerque en mouvement fera bientôt plusieurs propositions. L'une d'entre elles consiste à aménager des pistes cyclables dédiées. Qu'est ce c'est ? Le principe est simple : réserver certaines rues  - parallèles à des axes dangereux par exemple - exclusivement à l'usage des cyclistes, des piétons et des automobilistes riverains. Grâce à la mise en sens unique de la rue, ce système présente aussi l'avantage de créer de nouvelles places de stationnement pour les résidents (le côté gauche et le côté droit étant désormais dévolus au stationnement). Autre proposition de bon sens : aménager des parcours simples, et les plus rectilignes possibles, pour les cyclistes comme les piétons. Pouvoir aller rapidement d'un point à un autre doit être garanti. C'est une évidence que de dire qu'il est plus facile pour un automobiliste que pour un vélo ou un piéton de faire un petit décrochage (cela l' oblige en outre à modérer sa vitesse) ! En bref, des aménagements simples, peu coûteux, mais bien pensés, qui pourraient largement changer la vie des cyclistes et réellement encourager l'utilisation du vélo et des Dk'velos !

 

Liste non exhaustive des obstacles rencontrés par les cyclistes dunkerquois :

- L'absence pure et simple de piste cyclable.

En 2011, des riverains de la rue Paul-Bert au Banc vert avaient mené un long combat pour qu'une piste cyclable soit aménagée dans leur rue. A l'époque, Le Phare dunkerquois évoquait "Un véritable coupe-gorge pour les cyclistes quand les voitures, camions ou bus s'y croisent." Malgré une pétition rassemblant des milliers de signataires, et des fausses promesses d'adjoints de Michel Delebarre, il n'y a toujours pas de piste cyclable rue Paul-Bert. Lien vers l'article du Phare dunkerquois.

- L'insécurité.

Dans l'hyper-centre ou sur certains axes très fréquentés, comme l'avenue de Petite-Synthe ou le boulevard de la République, les cyclistes sont serrés de près par les autobus et les automobilistes ! C'est la boule au ventre à l'idée qu'une portière ne s'ouvre devant eux qu'ils empruntent ces axes.

- Le cycliste n'est jamais prioritaire.

En matière d'urbanisme, une règle de base très simple s'applique en ville : le piéton est prioritaire sur le vélo, le vélo sur la voiture et ainsi de suite. Le but étant de protéger les usagers de la route les plus fragiles. Etrangement, cette règle universelle est loin de s'appliquer sur toutes les pistes cyclables dunkerquoises... Trop souvent le vélo est systématiquement prié de slalomer pour laisser les voitures circuler à leur aise. Ainsi, le cycliste doit-il mettre pied à terre plus souvent qu'à son tour, céder systématiquement le passage et, surtout, subir d'incessants décrochages aussi inutiles que dangereux... Sans oublier les jolis détours qu'on lui impose pour permettre aux voitures de passer, elles, sans zigzaguer. Un défaut des anciennes pistes cyclables ? Non, car plusieurs parmi les plus récentes d'entre elles présentent ces étonnantes caractéristiques.

- Nouvelles pistes cyclables... ratées.

Certaines pistes cyclables flambant neuves surprennent par leur cruel manque de pragmatisme : elles se terminent abruptement... sur un parking (photo ci-dessus), sur des pavés (glissants quand il pleut)... 

Ce même constat pourrait être fait pour les piétons. A dire vrai, un peu partout, notre ville manque cruellement de qualité urbaine pour tous ses usagers. Les stations vélos seraient elles utilisées comme un coup de com' par le maire-président-sénateur ? Rappelons que jusque récemment, il se déclarait opposé au vélo en libre service. Il faut dire qu'on oublie vite ce que c'est d'être un piéton, un cycliste ou un automobiliste lambda quand on ne circule plus qu'à bord d'une berline avec chauffeur...



Les commentaires

  • Posté par annie, le 30/11/2013 à 00:06:31

    J'ai bien fait de lire cette page ce soir car elle m'a bien fait rire... j'ai adoré l'humour des blogueurs précédents. Moi aussi je suis cycliste alors il nous faut une sacrée dose de bonne humeur quand on part au boulot à vélo ! Déjà, le vent, la pluie... bon oui, c'est vrai, ça on aime (rire) mais les crevaisons, alors ça on aime moins... surtout au moment du carna avec tout le verre cassé au sol. Mais on fait la fortune d'Arcelon (jrigole, c'est mon voisin, j'ai de la chance) ! Pour ce qui est des pistes cyclables, allez donc rouler de la place de la victoire, en passant par les Glacis jusqu'à la Place de l'Europe (dire bonjour au copain Arcelon justement), la piste est pleine de cailloux et gravillons, jamais balayés ! Et puis c'est vrai parfois la voie qui nous est normalement réservée s'arrête (comme sur la photo ci-dessus) alors là... je me transforme, je sors mes hélices comme l'inspecteur Gadget et je m'envole (heureusement, ya toujours assez de vent) parce que je ne sais pas quoi faire... Et le pire c'est quand on est près de la tour du Reuze en allant vers la tour du Leughenaer... C'est vraiment compliqué de comprendre ce qu'il faut faire et c'est dangereux car les automobilistes ne savent pas non plus ce qu'on doit faire. Celui qui a imaginé ce gymkhana nous prend vraiment pour des guignols à cet endroit... Alors oui il faudra vraiment se pencher sur les problèmes des cyclistes puisque maintenant les Dunkerquois vont se mettre au vélolib...


  • Posté par RANCHY Laurence, le 05/09/2013 à 16:14:11

    Adepte de la \"petite reine\" (et non du petit roi !!!) depuis bien longtemps , je peux vous dire que les pistes cyclables de Dunkerque sont parsemées de morceaux de verre quand il ne s\'agit pas de tessons de bouteilles ! Alors un conseil aux amateurs soyez vigilants et ouvrez grands les yeux ! Petit tuyau : Arcelon a Rosendaël fait du très bon travail. Il ne manque pas de vélocité !! Il change régulièrement les chambres à air de ma petite reine !!!!


  • Posté par Albéric Soonekindt, le 02/09/2013 à 19:42:44

    Ben oui, quelle question ! On a tous envie de faire du vélo à Dunkerque, enfin presque tous… Tiens, pas plus tard que ce soir, en rentrant de mon travail, à Lille (eh oui, faute de trouver un emploi dans ma chère ville de Dunkerque, il faut bien s’exporter), au sortir de la gare, j’ai chevauché mon très beau destrier bleu (là, je suis sérieux, c’est du beau matériel). Bon, première difficulté… Quitter la place de la gare. J’ai pensé que passer devant l’ex « dépôt-Land », pour rejoindre le boulevard Alexandre III était la route la plus sure. Que nenni, essayez donc une fois ! C’est qu’elles roulent vite ces voitures qui déboulent du port. Vous pouvez toujours essayer de mettre votre bras pour montrer que vous voulez aller à gauche, la meilleure solution est d’attendre que le flot s’arrête et couper au plus vite. Après, ce n’est que du bonheur, enfin presque. Devant « la caserne des pompiers », j’ai roulé dans la voie des bus, faute d’autres indications. Plus tard, le bus qui me dépasse respecte les distances de sécurité. Faut dire que je suis aussi abonné à DkBus… Pas envie de perdre un client de sitôt ? Et puis, je dois bien le reconnaître, nombreux sont les chauffeurs de bus très sympas. Néanmoins, il restera toujours une infime partie de « chauffard de bus », et l’accident est toujours possible. Comme je vous écris ce petit mot, vous vous doutez bien que je suis bien arrivé à bon port. Mais l’histoire ne se termine pas là, non non… Faut dire que j’habite à l’autre bout de Malo, et que les stations les plus proches sont « Mairie de Rosendaël » et « Turenne ». Eh bien, je vous le donne en mille, faites autant de fois le tour de la Mairie de Rosendaël ou de la Place Turenne, et vous ne trouverez pas l’ombre de la moindre station !... Il faut respectivement aller rue Paul Machy devant un spécialiste des produits congelés (pas de pub gratuite !...) ou devant un fleuriste, Rue Adolphe Geeraert. Si si, je vous assure que tout ceci est vrai. Bon, faut dire qu’à Dunkerque, on aime bien plaisanter. L’histoire se termine bientôt. J’arrive à cette fameuse station « Mairie de Rosendaël » devant chez Picard (mince, je l’ai dit… Bon, tant pis). Et là, qui c’est que je vois, essayer de « louer » un vélo et qui malgré des appels téléphoniques au centre, n’arrive pas à le décrocher ?... Une employée fort dévouée de la mairie de Dunkerque. Là, je me suis dit « si seulement, elle m’avait dit bonjour (car elle me connaît, connaît mon épouse et mon beau-frère…), je t’aurais bien dépatouillée de cette embrouille ». Maintenant, j’ai des remords… Si quelqu’un passe devant chez Picard, aujourd’hui, demain, ou les jours suivants, ayez la bonté de l’aider… En résumé, le Dk’Vélo, c’est rudement bien (vraiment bien !). Pensez seulement à être bien assuré et assurez-vous d’être prudent !


  • Posté par jean baert, le 01/09/2013 à 22:45:17

    VINCI commence sérieusement à ressortir par les "trous de nez" des dunkerquois ... Ne serait-ce pas parce qu'il s'efforce de pénétrer par un autre endroit ..?


  • Posté par Dubois, le 01/09/2013 à 11:41:07

    Tout à fait d'accord avec vous,il y a un gros travail à faire sur Dunkerque pour les pistes cyclables. Nous habitons Le Grand Large,nous circulons la plupart du temps à vélo et rien n'est fait dans ce soit disant "écoquartier " pour les cyclistes et même les piétons: à voir l'avenue des bordées et pourtant déja 4 ans que nous y habitons.


  • Posté par Pétunia, le 01/09/2013 à 09:16:52

    N'aurait on pu établir ce système de vélos libre service en régie directe pour en diminuer le coût? Des sous pour l'Aréna inutile (même taille que celle de Lyon, agglomération de plus de deux millions d'habitants) mais pas pour les pistes cyclables! Dangereuses pour les cyclistes mais aussi pour les piétons! Par exemple là où des trottoirs très larges ont été partagés entre vélos et piétons. On entend pas un vélo arriver et ce système est très dangereux. Le trottoir aurait pu être réduit pour permettre l'aménagement d'une vraie piste cyclable en site dédié. Enfin, l'arrivée des stations de vélos libre service réduisant le parc de places de stationnement payantes, la Ville a étendu la zone payante car elle doit à Vinci un nombre de places! Les commerçants sont ravis. Mais pourquoi Vinci et des places payantes? Pour fluidifier le stationnement au centre ville, une simple zone bleu aurait suffit! Par contre en périphérie de la zone payante, le stationnement est plus encombré qu'avant. Les personnes travaillant au centre ville et adoptant des modes de transport alternatifs pour se rendre à leur travail, laissent leur voiture dans leur rue. Ainsi, les voitures ventouses se multiplient sur Dunkerque. Exactement l'inverse de ce qui est recherché par la mairie! Mais chut, ne le dites pas, ils savent mieux que nous ce qui est bien!


  • Posté par Bernard, le 31/08/2013 à 22:30:08

    ben c'est "QUI", qui arrive encore à se payer une berline avec chauffeur et circuler facilement avec une voiture dans Dunkerque ..?