"J'adhère et vous ?" - Stéphanie Peeren

Stéphanie Peeren, 39 ans, est enseignante en éducation prioritaire. Jusque récemment, cette femme sportive et pétillante ne voulait pas entendre parler de politique. Mais sa rencontre avec Patrice Vergriete a changé sa représentation des choses.

- "Pourquoi avoir adhéré à Dunkerque en mouvement ?

- J'ai rencontré Patrice Vergriete lors d'une réunion d'information en juin. J'ai décelé quelque chose de fort dans sa démarche, ses idées, sa vision d'avenir pour Dunkerque. Son abord facile, son humanisme aussi, m'ont beaucoup plu. J'ai vraiment senti sa volonté de faire évoluer la ville pour le bien-être des habitants. Et puis, comme pas mal de Dunkerquois, j'ai envie de changement à la tête de la ville. Les façons de faire actuelles et l'absence de débat démocratique me gênent. Et comme je pense qu'il vaut mieux agir que de se plaindre sans rien faire, j'ai adhéré ! Au début, je voulais rester discrète, par peur. Et puis, au fil des jours, j'ai eu envie de réagir sur les réseaux sociaux, j'ai travaillé avec le groupe santé, je me suis mise à faire du porte-à-porte... Et je ne le regrette pas : le mouvement, c'est la vie !

- Tout en annonçant sa candidature, Patrice Vergriete a dévoilé une première salve de propositions pour Dunkerque et ses communes associées. En tant qu'enseignante, qu'en pensez-vous ?

- J'ai été très sensible aux mesures concernant l'éducation des enfants. Favoriser l'apprentissage de l'Anglais est vraiment une bonne chose quand on regarde la situation géographique de Dunkerque, si proche de l'Angleterre et au carrefour de l'Europe. L'idée d'une académie d'été pour aider les élèves en difficulté est aussi particulièrement innovante. Les vacances d'été sont longues, beaucoup de gens ne partent pas en vacances, alors, en faisant travailler les enfants et les adolescents selon des méthodes ludiques, qui sortent de l'ordinaire, on pourrait facilement joindre l'utile et l'agréable.

- Et en tant que Dunkerquoise, quelles propositions vous séduisent le plus ?

- La redynamisation du centre-ville me parle beaucoup. Le commerce de proximité souffre. Il faut donner envie de venir consommer à Dunkerque. Alors, je dis un grand oui à la gratuité des bus et à un plan de stationnement revu et corrigé. Il faut dire que le plan actuel est particulièrement inadapté et mal pensé. Alors des parkings gratuits à portée de pieds de l'hyper-centre, c'est vraiment ce qu'il faut faire. Et pour que les Dunkerquois consomment plus, il faut aussi leur redonner du pouvoir d'achat et ça, la baisse annoncée des impôts locaux s'en chargera. Je suis aussi enthousiasmée par l'idée de refaire une beauté à notre ville. Pour s'y sentir bien, nous avons besoin de verdure, d'harmonie et d'aménagements de qualité. J'ai parlé du centre-ville mais je suis heureuse de voir que tous les quartiers et les villes associées sont concernés par le programme de Dunkerque en mouvement : nous méritons tous de vivre mieux."

Pour prendre connaissance des premières propositions de Patrice Vergriete et Dunkerque en mouvement, cliquez sur ce lien.



Les commentaires

  • Posté par moulin jerome, le 24/10/2013 à 07:16:06

    avec patrice est son equipe, (dont je fait partie),j ai espoir d une ville meilleur et qui retrouve son enthousiame du debut!


  • Posté par Daniel Cordiez, le 23/09/2013 à 14:40:08

    Bravo Stéphanie. Dès le début de ton message, tu traduis bien le problème et les attentes pour cette élection municipale : en effet, beaucoup ne veulent plus entendre parler de politique (je n'insiste pas !), mais avec la démarche entreprise par Patrice VERGRIETE et "Dunkerque en mouvement" c'est une nouvelle envie de participer aux projets, de s'investir pour la ville et ses habitants ! C'est, je pense, ce qui a notamment motivé un grand nombre d'adhérents de notre association. A bientôt devant les portes des dunkerquois !