Bus gratuit : ailleurs, ça marche !

Vendredi sur le blog, une jeune adhérente évoquait le bus gratuit comme l'une des propositions les plus intéressantes de Dunkerque en mouvement avec Patrice Vergriete.

Saviez vous que plusieurs villes ou agglomérations françaises ont déjà expérimenté avec succès la gratuité des transports en commun ? Parmi elles, citons la pionnière Châteauroux (74 000 habitants) ou encore Aubagne (100 000 habitants). Depuis janvier 2013, Talinn en Estonie est la première capitale européenne (plus de 400 000 habitants !) à tester la formule. Autant d'exemples qui prouvent que la gratuité, c'est bel et bien possible... Et c'est surtout synonyme de bénéfices considérables pour les territoires et leurs habitants.

A Aubagne

Hausse de fréquentation et attractivité

La présidente de la communauté d’agglomération du pays d’Aubagne et de l’étoile, Magali Giovannangeli (PS), défend une mesure "par essence progressiste", une mesure "qui fait du bien". Elle égrène les succès : " Les objectifs de hausse de la fréquentation ont été dépassés en trois ans. On est à +170 %. Ce qu’on ne sait pas bien mesurer, c’est le report modal. Je crois qu’on est aux alentours de 10 % de gens qui prenaient la voiture et qui prennent le bus maintenant. En revanche, sur le droit à la mobilité, on a passé un cap : des gens qui ne se déplaçaient pas le font désormais. Sur le plan de la productivité : le coût pour la collectivité était de 4 euros, on l’a réduit à 2 euros en augmentant le nombre de voyageurs, on a donc divisé le coût par voyageur. " (Source : Rue 89)

Autre témoignage enthousiaste, celui d'Alain Mergier, sociologue : " On pense souvent que ce qui est gratuit n’a pas de valeur, remarque-t-il. Or la gratuité produit un effet de valorisation des transports en commun et du territoire de l’agglomération. "

Désenclavement, stimulation des activités marchandes et non marchandes, présence de piétons dans les centres villes : le sociologue évoque la mise en place d’un cercle vertueux. Comme les transports sont gratuits, on les prend plus, ce qui permet de réanimer le territoire, en invitant les habitants à se mélanger plus souvent. Ainsi, 80% des usagers considèrent que la gratuité a rendu l’utilisation des bus plus conviviale.

Un cadeau pour les jeunes

Les plus satisfaits sont les jeunes utilisateurs, qui représentent près de 32% des nouveaux usagers. " Ils ont l’impression que cette mesure a été prise pour eux et que c’est un cadeau qui a un impact immédiat en termes financiers et en termes d’autonomie ", juge le sociologue. Aucune augmentation des incivilités ne semble avoir été constatée et les conducteurs de bus se diraient "soulagés".

Les personnes qui hésitaient à monter dans un bus vide (par peur de quelques énergumènes ou par économie) se sont mis à le prendre plus facilement dès lors qu’il y avait du monde dedans et que le voyage était gratuit.

"La population vieillit et a une certaine tendance à s’isoler. Il faut donc leur rendre la possibilité de se déplacer à leur convenance. Nous voulons faire en sorte que personne ne se sente exclu, le "droit au déplacement" faisant totalement partie des libertés individuelles". (Source : Rédaction wiki2d)

A Châteauroux

Des sièges en plastique pour contrer les incivilités

Lorsque Jean-François Mayet (UMP) a fait de la gratuité un de ses thèmes de campagne en 2001, certains usagers ont agité le drapeau rouge du vandalisme. Qu'en est-il réellement ? Au moment du passage du système payant au système gratuit, le nombre de sièges endommagés a en effet augmenté : en 2002, 118 sièges avaient été tagués ou lacérés, contre une dizaine l'année précédente. Pour autant, "cette hausse ne peut pas être imputée uniquement à la gratuité en tant que telle, (...) elle correspond malheureusement à une évolution de la société. Par ailleurs, il est logique que le vandalisme augmente quand la fréquentation augmente", relativise un rapport de l'Ademe.

[...] Pour ce qui est de la sécurité dans les bus, des agents de la société Keolis Châteauroux – qui exploite, entretient et conduit les bus – travaillent "main dans la main avec la police municipale". Et si la télésurveillance a pu être envisagée, une simple visite à Blois, où le système est installé, a persuadé la mairie de ne pas procéder à "des dépenses qui ne se justifiaient pas". Les élus ont préféré installer dans tous les bus des sièges en plastique bleu, plus résistants que ceux en tissu. (Source Le Monde)

A Vitré

Du pouvoir d'achat rendu aux habitants

[...] Les habitants croulent-ils pour autant sous le poids des impôts locaux ? Même pas. Selon une étude menée par la Trésorerie générale de Bretagne, les taux des trois taxes de base (foncier bâti, foncier non bâti et taxe d'habitation) y sont inférieurs de 25% à la moyenne nationale. "À l'origine, les élus voulaient donner un peu plus de pouvoir d'achat aux familles et aux personnes âgées", poursuit Pierre Lory-Forêt,  directeur général des services de Vitré communauté. Des cartes de bus à plus de 200 euros l'année, comme à Rennes, ça pèse sur un budget familial. Comme d'autres collectivités, Vitré communauté aurait pu faire appliquer la taxe transport versée par les entreprises. Elle ne l'a pas fait, estimant qu'elle avait les épaules assez larges pour supporter la gratuité. "Le problème serait différent si nous avions plus de lignes, plus de rotations et, donc, un parc de véhicules plus important. On circule mieux dans le centre-ville. L'extension du réseau a eu aussi un impact sérieux sur le stationnement dans le centre-ville. Les gens ne prennent plus leur voiture pour un oui ou pour un non. Le bus est vraiment rentré dans les mœurs, poursuit Laurence Jaunault, responsable transport de Vitré communauté. À présent, notre seul concurrent, c'est la marche à pied. Quand il fait beau, les bus se vident. Et se remplissent à la moindre averse ". (Source Le Télégramme)
 

 



Les commentaires

  • Posté par Davy Lemaire, le 08/10/2013 à 15:56:19

    La gratuité du bus fera grand bien pour les dunkerquois: Le pouncre retrouvera le sourire. Des quartiers au centre ville, du centre ville aux quartiers: du bonheur. Une idée simple mais tellement plaisante. J'aime


  • Posté par TITECA jean philippe, le 08/10/2013 à 14:22:56

    La gratuité des transports en commun va donner de la valeur à notre ville et aux villes avoisinantes .Plus de mixité sociale dans les bus ,plus de fréquentation donc plus de piétons qui redécouvriront notre tissus commercial .Moins de stress donc plus de bonne humeur.Bravo pur cette mesure


  • Posté par Dominique Vandomme, le 07/10/2013 à 22:34:05

    oui a la gratuité des bus, moi personnellement, je le prend, mais le fait de devoir payer limite mes déplacements, et donc je ne vais souvent sur dunkerque, avec la gratuité plus question de prendre ma voiture, vive le bus gratuit


  • Posté par NB, le 07/10/2013 à 22:10:20

    Plus que 152 jours avant la délivrance !!! Voire 145 si la dynamique se poursuit