"J'adhère et vous ?" - Hady Pouye

Hady Pouye a 31 ans. Né au Sénégal, il est venu en France pour suivre des études de médiation culturelle et de communication. Il a rencontré sa future femme (venue, elle, de Bourgogne) sur les bancs de l'ULCO. Ensemble, ils ont choisi de rester à Dunkerque et d'y fonder une famille.

 

 

- "Pourquoi avez-vous adhéré à Dunkerque en mouvement ?

- Je ne m'intéressais pas vraiment à la politique jusqu'à ce que, lors d'un séjour au Sénégal l'année dernière, un déclic se produise. Avec des amis d'enfance, j'ai participé à la rédaction de tracts pour dénoncer le coup de force d'Abdoulaye Wade pour pouvoir se représenter aux élections présidentielles. Voir cet homme de 85 ans s'accrocher au pouvoir - et assister aux émeutes qui en ont résulté - a réveillé ma conscience politique. Quand je suis rentré à Dunkerque, je n'avais plus envie de m'arrêter. J'avais encore soif de démocratie ! Dans mon engagement dans Dunkerque en mouvement, la rencontre avec Patrice Vergriete a été déterminante. C'est une rencontre humaine avant d'être politique. Nous partageons les mêmes valeurs humanistes. Je fais un parallèle entre Dunkerque et le Sénégal dans le sens où j'estime que dans notre ville, il y a un combat à mener pour que la démocratie retrouve ses droits. Ici aussi, la parole est muselée et je pense que Dunkerque en mouvement contribue à sa libération. Ces derniers temps, les gens osent enfin dire qu'ils ne sont pas d'accord avec les choix, la façon de faire de la politique, les priorités des gens au pouvoir...

- Pouvez-vous nous en dire plus ?

- Avez-vous déjà postulé à un emploi dans une structure municipale ou une association largement subventionnée par la ville ? Si vous avez des proches bien placés dans l'entourage du maire, vous avez toutes vos chances. Si ce n'est pas le cas, on vous dit : "Prends ta carte au PS, ça peut aider." Je suis de gauche, j'ai voté Mélenchon et Hollande aux dernières présidentielles. Mais ce type de mafia, ce clientélisme affiché sans aucune honte, je ne peux pas le cautionner. Et c'est sans doute pourquoi je suis encore agent de sécurité avec les études que j'ai faites !

- Sur Facebook en ce moment, certains militants PS tentent de faire croire que nous sommes proches du FN, qu'en pensez-vous ?

-Je ne suis pas vraiment étonné. Quand on n'a aucun autre argument à avancer, c'est si pratique de taxer son opposant d'extrême droite. Mais quand on connait les valeurs de Patrice Vergriete, on sait que c'est stupide... L'utilisation de cette vieille tactique politicienne pose quand même question : Michel Delebarre préférerait-il  affronter un candidat FN plutôt que Dunkerque en mouvement au 2e tour des élections municipales ? Je n'ose pas y croire! (Eclat de rire d'Hady)

- Que comptez-vous apporter à Dunkerque en mouvement ?

-Je fais partie du groupe de travail culture. Pour moi, la culture est le socle de beaucoup de choses dans notre société. Elle peut aussi constituer, localement, un vrai levier de développement économique. Il me semble aussi que les artistes locaux sont les grands perdants de la politique culturelle actuelle. Je milite par exemple pour qu'on les accompagne davantage, qu'on leur donne les moyens de se former... Je n'en dirai pas plus pour le moment mais vous découvrirez bientôt nos propositions, alors encore un  peu de patience !"

 

 



Les commentaires

  • Posté par Claire, le 02/07/2013 à 20:55:59

    Belle analyse du contexte local et pour l'avoir vécu également du recrutement à la Ville de Dunkerque ou dans les grosses associations ! Luttons ensemble avec Dunkerque en mouvement pour combattre cette oligarchie dunkerquoise !