Découvrez nos nouvelles propositions !

Une ville créatrice d'emplois

Chute considérable du nombre d'habitants, montée du chômage, fermeture d'entreprises, perte d’influence économique, difficultés de l’université… Ces dernières années, Dunkerque connaît un déclin remarqué.

Pourquoi ? Parce que la stratégie du maire sortant est dépassée. Cessons de spécialiser notre territoire dans des secteurs économiques peu créateurs d’emplois ! Tournons la page des fausses promesses de retombées locales (terminal méthanier, aréna...) ! Adaptons-nous plutôt aux nouvelles réalités économiques pour nous développer.

La métropole lilloise est la locomotive économique régionale. En travaillant avec elle, nous bénéficierons d’avancées concrètes sur notre territoire :

  • l’émergence d’un pôle tertiaire autour de la gare, que nous renforcerons en négociant le développement du TER GV Dunkerque-Lille (avec pour objectif un train toutes les heures au cours des journées de travail)
  • le développement du trafic portuaire lié aux conteneurs, en accompagnant le Grand Port Maritime dans sa quête d’attractivité vis-à-vis de la métropole régionale.

Nous accompagnerons la croissance de nos PME, en soutenant certaines filières d’avenir. L’enjeu sera de faire émerger des « champions » de la création d'emplois locaux.

Nous ferons de notre station nautique et balnéaire un pôle de développement économique et touristique avec :

  • une profonde rénovation de la digue afin de répondre aux enjeux de submersion marine, de mobilité (piétonisation, stationnement...) et de sécurité (vidéoprotection)
  • en bord de mer, un lieu d’activités sportives et culturelles dédié aux jeunes (sans oublier l’implantation d’un lieu d’activités nocturnes éloigné des habitations)
  • une politique événementielle ambitieuse, étroitement liée à notre identité maritime (accueil de bateaux et de courses, festival, valorisation des sports de glisse...)
  • l’exploitation de l’économie de la plaisance (développement des services liés à l’accueil des plaisanciers, à l’hivernage des bateaux, à la location, à la réparation etc. ; doublement des places de port ; moratoire sur le pont du Grand Large et large concertation sur l’opportunité du projet).

Nous redynamiserons notre centre d'agglomération : plan de stationnement revu et corrigé, rénovation des façades, embellissement des espaces publics, création de rues couvertes, végétation brise-vent, animations, relocalisation du marché place De Gaulle...


Des propositions pour transformer la vie des Dunkerquois

  • Le bus gratuit
  • La baisse des impôts locaux
  • Une police municipale opérationnelle 24/24h, 7/7j et la vidéoprotection
  • Un plan de rénovation et d’entretien des trottoirs et des rues
  • Des parcours cyclables cohérents et de qualité établis en concertation avec les usagers
  • Des résidences pour personnes âgées au coeur des quartiers
  • La maîtrise de l'anglais (ou du néerlandais, au choix) pour nos enfants
  • Une académie d'été, pour accompagner des élèves en difficulté scolaire
  • Certains équipements sportifs ouverts les vendredis et samedis soirs pour les jeunes
  • Une limitation stricte du cumul des mandats
  • Le recrutement sur compétences des agents publics
  • Rendre la parole aux habitants sur les projets qui les concernent

Et aussi...

Des "parcours de réussite" pour accompagner les Dunkerquois ayant un projet pour s’en sortir (formation diplômante, création d’activités…).

Un dispositif inédit visant à faciliter l'accès au premier logement : la garantie pour les jeunes qui trouvent un emploi de disposer d'un logement au loyer adapté à leurs ressources.

Une nouvelle patinoire, pour des usages sportifs comme ludiques, et l’enclenchement de la rénovation du stade Tribut

Une boutique de la vie dunkerquoise en centre-ville qui recensera l’ensemble de l’offre culturelle (mais aussi sportive et de loisirs) avec une centrale de réservation.

La valorisation du patrimoine local, en l’inscrivant dans la modernité : le Chai à vin accueillera des actions culturelles et artistiques éphémères ; les Bains dunkerquois seront dédiés au spectacle vivant (danse, théâtre, musique).

Un projet du musée des beaux-arts redéfini. Un tremplin jeunes talents pour valoriser le tissu amateur local et aider à la professionnalisation. Un fonds de soutien à l’initiative culturelle pour accompagner les projets nouveaux et les pratiques émergentes.

Des opérations de prévention santé et de dépistage au coeur des quartiers. Un accompagnement à l’installation de médecins (aide aux étudiants en médecine, maisons de santé, crèche aux horaires adaptés…).

Une ville accessible et accueillante pour tous les handicaps : aménagement des espaces extérieurs, accompagnement des clubs sportifs dans l’accueil des personnes en situation de handicap, sensibilisation de la population…


Une gestion publique dans l'intérêt des habitants

Au cours de ces dernières années, des dépenses inutiles se sont accumulées : des cabinets politiques pléthoriques (rien qu’à la mairie, 18 personnes sont au service exclusif du maire sortant !), des chargés de mission en doublon des services administratifs, une communication politique paillette et surdimensionnée… Nous nous engageons à mettre fin à ces pratiques. Nous réduirons aussi l’enveloppe globale des indemnités accordées aux élus. L’ensemble des économies réalisées sera affecté à la réduction des impôts locaux et au financement du bus gratuit dans le centre de l'agglomération. C'est l’assainissement de la gestion municipale et communautaire qui permettra de restituer du pouvoir d’achat à TOUS les Dunkerquois.

L’évolution du nombre d'agents publics sera contenue, par comparaison avec les autres villes françaises de même taille. Pour mettre en oeuvre certaines de nos propositions (comme le doublement des effectifs de police), nous procéderons à des redéploiements internes. Les départs à la retraite (160 prévus à la mairie dans les 3 ans qui viennent) seront l'occasion de recruter des fonctionnaires aux compétences nouvelles, en adéquation avec les besoins réels de la population.

Afin de garantir l’effort budgétaire dans la durée, une commission locale des finances publiques aura pour mission d’effectuer, chaque année, l'audit d’un service administratif ou d’une politique publique. La première année, elle se penchera sur la politique de l’eau à l'échelle de la CUD.

Cliquez sur ce lien pour imprimer les nouvelles propositions de Dunkerque en mouvement