Hélène Declercq est sur la liste de Patrice Vergriete

Hélène Declercq a 27 ans. Ses grands-parents étaient Saint-Polois, ses parents sont Saint-Polois... La jeune femme ne faillit pas à la tradition familiale puisqu'elle habite la cité Bâtir avec son mari. Elle est responsable des ventes dans une entreprise de chimie-plasturgie.

Son leitmotiv : " J'aime Saint-Pol. J'y ai toujours vécu. J'y suis désormais propriétaire de ma maison. Je pense bientôt fonder une famille et je me pose de plus en plus de questions : dans mon quartier, il n'y a pas de parc ni d'aire de jeux, les trottoirs sont en mauvais état... De plus, à Saint-Pol, il n'y a pas beaucoup d'animations pour les jeunes. Je me demande ce qui est fait avec nos impôts. Je veux que ma ville rayonne et fasse parler d'elle grâce à des événements, que les enfants et les adolescents aient de quoi s'amuser, se cultiver. C'est le sens de mon engagement sur la liste de Patrice Vergriete. "

Le + : Hélène Declercq maîtrise parfaitement le néerlandais et l'anglais. Deux langues qu'elle a appris durant ses études et plusieurs séjours linguistiques. "Je n'ai jamais été au chômage. Au moment de trouver un travail, j'ai même eu le choix entre plusieurs propositions d'entreprises du Dunkerquois." Voilà pourquoi elle juge excellente la mesure de Patrice Vergriete consistant à mettre l'accent sur l'apprentissage de l'anglais et du néerlandais durant l'enfance : " Et l'été, les colonies de vacances proposées par la municipalité doivent aussi être l'occasion pour les enfants de se familiariser de façon ludique avec un pays, sa culture et sa langue. "



Les commentaires

  • Posté par Aurélie, le 04/03/2014 à 07:52:16

    Une colistière de plus de moins de 30 ans. Et oui, l'avenir d'une ville passe par sa jeunesse, et ça seul Patrice Vergriete l'ose. Tous derrière lui et Dunkerque en Mouvement


  • Posté par Paul, le 04/03/2014 à 07:49:30

    Engagé aux cotés de Patrice Vergriete, oui car l'avenir est avec lui. Fort de ses propositions pour la jeunesse, il mènera notre ville à la pointe dans certains domaines (les langues par exemple avec l'anglais notamment). Tout comme Hélène, je m'y retrouve beaucoup sur le constat de notre ville et ses manquements. Il n'y a que trop peu de place pour un avenir serein. Changeons donc de maire au lieu de fuir une ville pourrait être si agréable comme par le passé.


  • Posté par Laura, le 01/03/2014 à 17:57:41

    Bravo Hélène! A quelques km de la frontière belge et à deux pas de l'angleterre, l'apprentissage des langues est essentiel!