Jean Bodart : " Oui, je soutiens Patrice Vergriete "

Cadre retraité de la sidérurgie, adjoint aux sports et à l’animation balnéaire de Dunkerque entre 1995 et 2000, président de l’association organisatrice des « 4 Jours de Dunkerque » pendant 12 ans, Jean Bodart est également celui qui relança, en 1992, avec l’aide de ses amis de l’USD Volley, le volley-ball de plage à Malo, aujourd’hui beach-volley.

Voici la lettre de soutien qu'il a adressé à Patrice Vergriete et que nous reproduisons sur ce blog avec son accord : " Cher Patrice. Tu trouveras dans cette lettre les trois principales raisons de mon soutien à ta candidature à la mairie de Dunkerque.

TV, radio, journaux... Tout le monde parle de Patrice Vergriete !

Le rythme des publications et des reportages consacrés à la campagne électorale dunkerquoise s'est encore accéléré ces dix derniers jours...

 

Dans Le Phare dunkerquois du 13 mars, la rubrique "Une heure en voiture avec un candidat" est consacrée à Patrice Vergriete.

Ce dernier a choisi d'emmener le journaliste du Phare dans trois lieux emblématiques. Le premier, c'est l’autopont entre Saint-Pol-sur-Mer, Petite-Synthe et Fort-Mardyck :  " Pour moi, cet autopont symbolise l’abandon de certains quartiers par la municipalité sortante. Tout le monde savait que des travaux étaient nécessaires dès le début des années 2000. [...] Pourquoi avoir attendu ? C’est inadmissible et cela révèle, selon moi, tout le manque de proximité du maire sortant avec sa population et ses vrais problèmes. "

Le deuxième lieu choisi par Patrice Vergriete, c'est la place Guynemer-Europe : Le candidat dénonce aujourd’hui un plan de déplacement urbain inadapté pour Dunkerque : " C’est juste le plan d’une métropole pour une ville moyenne. Les parkings sont trop éloignés du centre-ville. Sur cet espace Guynemener-Europe où passent 40 000 voitures par jour, nous créerons un parking de 400 places, voire plus en cas de besoin puisque nous pouvons faire un parking à étages. En ajoutant un parking dans le secteur de la place De-Gaulle et un au bord du bassin de Commerce avec une passerelle pour rejoindre le quai des Hollandais, nous créerons ainsi des aires de stationnement gratuites à 350 mètres du centre-ville pour un montant total de dix millions d’euros. Nous rétablirons également le stationnement gratuit pour le premier quart d’heure. "

A Fort-Mardyck, Régis Douilliet présente ses colistiers

Régis Douilliet a dévoilé les noms de ses colistiers à l'élection du conseil consultatif de Fort-Mardyck hier soir.