Marjorie Voituriez est sur la liste de Patrice Vergriete

Marjorie Voituriez a 40 ans. Elle exerce la profession de conseillère clientèle en banque. Sympathique et enjouée, elle vit à Rosendaël avec son mari et ses deux enfants.

Son leitmotiv : " La liste conduite par Patrice Vergriete et sur laquelle je figure est sans étiquette. C'est le signe fort que des gens de bonne volonté, qu'ils soient de droite ou de gauche, sont tout à fait capables de s'unir pour tirer ensemble une ville vers le haut. Pour Dunkerque, nous travaillerons main dans la main, en transcendant les querelles stériles, car il y a urgence ! Notre liste a la volonté de faire de la politique autrement en permettant aux Dunkerquois d'être impliqués et entendus sur les projets qui les concernent. Je suis aussi fière de défendre des propositions qui donneront un nouvel élan à notre ville comme la gratuité du bus dans les communes du centre de l'agglomération, la redynamisation du commerce, la relocalisation du marché place du général De Gaulle ou le doublement des effectifs de la police municipale. Je pense enfin aux Saint-Polois et aux Fort-Mardyckois que je rencontre et qui n'ont pas l'impression d'être des Dunkerquois à part entière : ce n'est pas normal ! En tant qu'élue, je ferai en sorte que nous soyons tous logés à la même enseigne, et, surtout, à la meilleure enseigne possible ! "

Le + : Vous connaissez peut-être mieux Marjorie Voituriez sous son titre de déléguée régionale pour le concours de Miss Prestige national orchestré par Geneviève de Fontenay.

Michel Tomasek est sur la liste de Patrice Vergriete

Michel Tomasek a 67 ans. Marié et père de famille, ce professeur d'histoire à la retraite a contribué à la rédaction du Dictionnaire biographique dunkerquois qui met à l'honneur, sous forme de portraits, des Dunkerquois et des Dunkerquoises ayant marqué la ville de leur empreinte.

Son leitmotiv : " L'une des raisons de mon engagement aux côtés de Patrice Vergriete, c'est sa volonté de faire émerger une véritable démocratie locale dans notre ville. Notre équipe prendra des décisions dans l'intérêt des Dunkerquois et pas pour des questions d'image et de prestige personnel. L'autre raison de mon engagement tient au programme que nous mettrons en oeuvre en matière de culture. Nous continuerons évidemment le travail de renforcement et de pérennisation de structures comme le Bateau Feu, le Jazz club, les 4 Ecluses etc. Quelques structures seront aussi repensées : la médiathèque, le réseau muséal par exemple. Qu'il s'agisse de musique, de danse ou de théâtre, nous favoriserons bien davantage les pratiques amateurs. En matière de démocratisation de la culture, nous aiguiserons la curiosité des habitants pour lesquels la culture est peu familière. Cela sera possible avec des lieux dédiés aux pratiques amateurs, des salles de répétition comme le propose Patrice Vergriete. Avec lui comme maire, la municipalité s'appuiera aussi sur des associations qui, sur le terrain, permettront aux habitants de mettre un premier pied dans l'engrenage et de faire ainsi germer chez eux l'envie d'aller voir d'autres choses dans la culture. "

Le + : Michel Tomasek est l'un des piliers de la vie culturelle dunkerquoise. Très connu pour avoir été le président des Amis du Musée ("le Musoir") ou de La Jeune France pendant de longues années, il se montre très actif au sein de nombreuses associations : la Société dunkerquoise d'histoire, la Commission historique du Nord, le CCRD...

Guy Lécluse est sur la liste de Patrice Vergriete

Guy Lécluse a 78 ans. Né dans une famille dunkerquoise depuis plusieurs générations, cet homme expérimenté et d'une grande rigueur est le doyen de notre liste de rassemblement républicain. Marié, père de famille et six fois grand-père, il a exercé la profession d'avocat au barreau de Dunkerque jusqu'en 2000 ; il en a aussi été le bâtonnier durant six ans. Il continue aujourd'hui à intervenir à l'école d'avocat de la faculté de droit de Lille.

Son leitmotiv : "Je m'engage aux côtés de Patrice Vergriete parce qu'il est à l'origine d'un large rassemblement de personnalités de tous les horizons politiques. Il me fait beaucoup penser à Paul Asseman, qui claqua la porte du parti socialiste pour rassembler largement autour de lui des MRP, des indépendants. Il fut élu maire de Dunkerque en 1953. C'est en parvenant à faire abstraction des querelles politiciennes qu'avec son équipe, il contribua à la reconstruction de Dunkerque. Nous sommes dans une situation un peu similaire aujourd'hui : Dunkerque décline terriblement sur le plan démographique, c'est le moment ou jamais d'unir nos efforts pour relancer notre ville. Parce qu'elle correspond au contexte économique actuel, parce qu'elle mise sur les talents et les compétences des Dunkerquois, parce que nous ne pouvons plus nous permettre plus longtemps de laisser nos jeunes fuir ce territoire, la stratégie de Patrice Vergriete est la bonne. "

Le + : L'expérience ! Guy Lécluse a été conseiller communautaire (1977-2008), vice-président de la CUD chargé des transports (1979-1989) et conseiller municipal (1983-2008).