Karima Benarab est sur la liste de Patrice Vergriete

Karima Benarab a 39 ans. Cette mère de deux enfants est avant tout une femme de terrain et une militante. C'est son père, chaudronnier de profession, qui lui a montré la voie à suivre en étant lui-même très actif dans le milieu associatif. Souriante et chaleureuse, elle a été durant dix ans la responsable locale de l'AFEV, une association qui lutte contre les inégalités à l'école et l'illettrisme.

Son leitmotiv : " Je connais Patrice Vergriete depuis une quinzaine d'années. Nous avons souvent travaillé ensemble dans le cadre de nos mandats respectifs. Nous partageons des valeurs et des convictions humanistes. Patrice Vergriete allie deux qualités rares : brillant sur le plan intellectuel, il est aussi attentif aux autres. C'est d'abord ce qui motive mon engagement auprès de lui. Je le sais capable de donner un nouvel élan à notre ville et de prêter la même attention à tous les habitants du grand Dunkerque, quels que soient leurs quartiers ou leurs communes. J'adhère à 100% à sa vision stratégique : la redynamisation du centre-ville, la rénovation de la digue, l'aide apportée aux habitants qui veulent s'en sortir (les parcours de réussite), la création d'un lieu d'activités pour les jeunes, l'académie d'été pour les enfants en difficulté scolaire, l'implantation de résidences pour personnes âgées au cœur des quartiers... Nos idées sont adaptées à notre époque et répondent aux besoins réels des habitants. "

Le + : Comme Patrice Vergriete, Karima Benarab a démissionné de son poste d'adjointe parce qu'elle était en désaccord avec la politique du maire sortant. Elle est actuellement conseillère municipale de Dunkerque.

Diana Dequidt est sur la liste de Patrice Vergriete

Diana Dequidt a 34 ans. Née à Dunkerque, elle habite le Grand Large avec ses deux enfants et son compagnon. Elle exerce la profession d'assistante pour la plateforme de décrochage scolaire de Dunkerque-Flandres. Cette femme de conviction, qui s'investit pour les autres, a aussi longtemps travaillé dans le secteur social.

Son Leitmotiv : " Je m'engage auprès de Patrice Vergriete car, comme lui, je me soucie de la vie quotidienne des Dunkerquois. Aujourd'hui, je constate un énorme fossé entre les paroles et les actes de la municipalité sortante. Notre équipe mettra en place un vrai dispositif de démocratie locale. Faire de la politique autrement, c'est aussi écouter les Dunkerquois dans leurs attentes, dans leurs petits comme dans leurs grands problèmes et travailler avec eux à la construction de solutions concrètes. Au Grand Large, comme dans d'autres quartiers de la ville, les habitants savent bien ce qu'il faut changer ou améliorer. La plupart du temps, il s'agit de choses peu coûteuses mais qui apporteront une meilleure qualité de vie. C'est sur le quotidien des Dunkerquois et des Dunkerquoises que je veux agir ".

Le + : Diana Dequidt fait partie de la commission d'animation de la maison de quartier du Grand Large. Elle coanime également une page facebook intitulée Quartier Neptune-Grand Large et dédiée à l'actualité de ce quartier. Elle préside la toute jeune association "SEL des embruns" dont l'objectif est la création d'un système d'échanges de services entre voisins.

Jean-Yves Frémont est sur la liste de Patrice Vergriete

Jean-Yves Frémont a 48 ans. Il vit avec sa femme et ses trois filles à Rosendaël. Cet homme posé et optimiste est chef d'entreprise : spécialiste du développement commercial et du marketing, il travaille principalement avec des PME.

Son leitmotiv : " Je fais mienne la proposition de Patrice Vergriete d'accompagner la croissance des petites et moyennes entreprises dunkerquoises en soutenant certaines filières d'avenir. Le champ des PME est aujourd'hui négligé alors qu'il concentre l'énergie vitale d'un territoire. Notre équipe valorisera davantage ces entreprises qui apportent localement du dynamisme et des emplois. L'objectif n'est pas d'instaurer une préférence locale, ce n'est d'ailleurs pas ce que les chefs d'entreprises réclament. Ce dont ces derniers ont besoin, c'est qu'on les aident à grandir en mettant certains marchés - ou certains moyens actuellement inaccessibles - à leur portée. C'est en procédant de cette façon que des PME championnes de la création d'emplois locaux émergeront dans les années qui viennent. C'est le seul moyen de faire reculer le chômage à Dunkerque. "  

Le + : Investi au CJD pendant plusieurs années, il est devenu, voilà deux ans, le président de l'Association sportive du golf de Dunkerque. Il fait aussi partie du bureau de Gassmeid, une association de 26 TPE et PME locales qui mutualisent leurs compétences pour mieux se développer.