Hélène Declercq est sur la liste de Patrice Vergriete

Hélène Declercq a 27 ans. Ses grands-parents étaient Saint-Polois, ses parents sont Saint-Polois... La jeune femme ne faillit pas à la tradition familiale puisqu'elle habite la cité Bâtir avec son mari. Elle est responsable des ventes dans une entreprise de chimie-plasturgie.

Son leitmotiv : " J'aime Saint-Pol. J'y ai toujours vécu. J'y suis désormais propriétaire de ma maison. Je pense bientôt fonder une famille et je me pose de plus en plus de questions : dans mon quartier, il n'y a pas de parc ni d'aire de jeux, les trottoirs sont en mauvais état... De plus, à Saint-Pol, il n'y a pas beaucoup d'animations pour les jeunes. Je me demande ce qui est fait avec nos impôts. Je veux que ma ville rayonne et fasse parler d'elle grâce à des événements, que les enfants et les adolescents aient de quoi s'amuser, se cultiver. C'est le sens de mon engagement sur la liste de Patrice Vergriete. "

Le + : Hélène Declercq maîtrise parfaitement le néerlandais et l'anglais. Deux langues qu'elle a appris durant ses études et plusieurs séjours linguistiques. "Je n'ai jamais été au chômage. Au moment de trouver un travail, j'ai même eu le choix entre plusieurs propositions d'entreprises du Dunkerquois." Voilà pourquoi elle juge excellente la mesure de Patrice Vergriete consistant à mettre l'accent sur l'apprentissage de l'anglais et du néerlandais durant l'enfance : " Et l'été, les colonies de vacances proposées par la municipalité doivent aussi être l'occasion pour les enfants de se familiariser de façon ludique avec un pays, sa culture et sa langue. "

Djoumoi Saïd est sur la liste de Patrice Vergriete

Djoumoi Saïd a 34 ans. Père d'une fillette de 5 ans, il habite le Jeu de Mail. Ce Franco-Comorien est arrivé à Dunkerque à l'âge de 10 ans. Projectionniste de cinéma, il réalise aussi des films d'art et d'essai et des documentaires.

Son leitmotiv : " Mon engagement sur la liste de Patrice Vergriete tient beaucoup aux actions que nous mènerons dans le domaine culturel. Les jeunes Dunkerquois ont du talent mais aucun dispositif pour le valoriser. Cela va changer grâce au Tremplin jeunes talents qui, à l'image de Tour de chauffe dans la métropole lilloise, leur permettra notamment de se produire en public. La création d'un fonds de soutien pour accompagner les projets nouveaux et les pratiques émergentes constituera aussi un encouragement pour des habitants qui innovent dans le domaine de la culture mais ne disposent d'aucun moyen pour se lancer. Je suis aussi fier de faire partie de l'équipe qui valorisera enfin notre patrimoine local : le Chai à vin et les Bains dunkerquois doivent revivre et tous les Dunkerquois doivent pouvoir en profiter ".

Le + : Djoumoi Saïd est le président de Cinéole, une association qui organise chaque année un festival de courts-métrages à Dunkerque. Il est également membre de diverses associations œuvrant dans le domaine de l'art  et de la culture.

Anne-Marie Fatou est sur la liste de Patrice Vergriete

Anne-Marie Fatou a 67 ans. Mariée et mère d'un enfant, cette ancienne chauffeur-livreur à la retraite vit à Fort-Mardyck depuis 40 ans. Enjouée et pleine d'humour, elle fait partie de l'association "Rencontres et Amitiés".

Son leitmotiv : " Je m'engage aux côtés de Patrice Vergriete parce que les Fort-Mardyckois ont besoin d'élus présents et à leur écoute. Par exemple, rue Nationale, un chantier a été mené sans véritable concertation. Je souhaite changer cette façon de faire : sur tous les projets qui concernent les habitants, nous travaillerons en lien étroit avec eux. Nous mettrons d'ailleurs en place une permanence hebdomadaire pour les recevoir rapidement. Nous irons à la rencontre de toutes les associations pour connaître leurs besoins et nous les traiterons avec équité. Pour les personnes âgées, nous créerons une résidence qui leur permettra de rester vivre à Fort-Mardyck. Enfin, la baisse des impôts locaux rendra du pouvoir d'achat aux Fort-Mardyckois. "

Le + : Anne-Marie Fatou est plus connue sous le surnom de "Marie la boulangère", souvenir des 23 années où elle livra quotidiennement leur pain aux Fort-Mardyckois.