"J'adhère et vous ?" - Marie-Christine et Dominique Vandomme

Marie-Christine et Dominique Vandomme sont Saint-Polois et adhérents de la première heure. A 56 ans, Marie-Christine est postière. Affectée au tri, elle commence le travail à 5h du matin six jours sur sept. Les Fort-Mardyckois et les Saint-Polois la connaissent bien : elle a été factrice dans les deux villes durant plusieurs années. Quant à son époux Dominique, 51 ans, il est actuellement au chômage.

 

 

Nous réaffirmons notre volonté de faire de la politique autrement

Les élus communistes annoncent ce matin dans La Voix du Nord qu'ils feront alliance avec le maire sortant pour les municipales. Ce n'est pas une surprise... Les arguments employés pour justifier ce ralliement sont en revanche plus étonnants :

- Nous serions des troubles fêtes, impossibles à situer. C'est pourtant assez simple : nous sommes un rassemblement de Dunkerquois partageant des valeurs républicaines et humanistes, de sensibilités politiques différentes, qui s’entendent sur des idées pour l’avenir de leur ville. Ce qui nous rassemble, c’est la perspective d’une vie meilleure pour TOUS les Dunkerquois, Saint-Polois, Fort-Mardyckois...

- Notre programme se limiterait à abattre une tête ? Rappelons qu'à ce jour, nous sommes toujours les seuls à avoir fait des propositions concrètes pour notre ville : une nouvelle stratégie de développement économique basée sur nos atouts et adaptée aux réalités de notre époque, la limitation stricte du cumul des mandats, la baisse des impôts locaux, un centre-ville redynamisé, la parole aux habitants sur les projets qui les concernent, une académie d'été pour accompagner des élèves en difficulté, des résidences pour personnes âgées au cœur des quartiers, le bus gratuit, etc.

- Bus gratuit ? Oui, c'est ce que nous proposons de mettre en place (sur le principe du zonage appliqué dans de nombreuses agglomérations). Les élus PC préfèrent lancer une étude plutôt que de le mettre réellement en place. Quant à l'aréna, ils sont contre aussi mais chut, des places sur une liste sont en train d'être négociées... c'est tout de même cela le plus important pour les représentants d'une politique à l'ancienne qui, décidément, a fait son temps.

Patrice Vergriete et les adhérents de Dunkerque en Mouvement.

Fuite des habitants : nos solutions

C'est officiel : Dunkerque compte 91 386 habitants, soit 3 574 de moins qu'il y a cinq ans. La presse s'intéresse de près au phénomène dunkerquois. France 2 a dégainé la première lors du 20h du 2 janvier. Aujourd'hui, c'est La Voix du Nord qui consacre deux pages au sujet.

Pourquoi cette fuite des habitants ?

La première et principale raison, c'est le manque de perspectives d'emplois. Les jeunes actifs représentent le gros des départs du territoire. Ultra spécialisée dans l'industrie, notre économie locale ne créée pas d'emplois correspondant aux attentes et aux qualifications des jeunes diplômés.

Avec ces départs massifs de nos jeunes diplômés vers des villes et des agglomérations plus accueillantes en termes d'emploi, c'est un vivier de contribuables locaux mais aussi de consommateurs potentiels qui s'envole. Artisans, commerçants, services à la personne (nounou, femmes de ménage etc.) y perdent largement...

Quelles solutions proposons-nous ?