Les impôts directs augmentent bel et bien pour les Dunkerquois

Hier, lors du conseil municipal, Patrice Vergriete s'est plusieurs fois exprimé au nom de Dunkerque en mouvement. Pour savoir ce qu'il a dit exactement, voici la retranscription de ses prises de parole.

 

 

Budget 2014

" Lors du débat d’orientation budgétaire au dernier conseil municipal, notre groupe a soulevé plusieurs points. Nous avons donc analysé le budget proposé ici en partant de ces remarques.

Tout d’abord, sur certaines dépenses de fonctionnement inutiles, nous constatons que les efforts ne sont pas faits. Du coup, l’écart entre notre ville et les communes de même taille s’est accentué pour les dépenses de fonctionnement par habitant : nous sommes maintenant 26,2% au-dessus de la moyenne ! Ce qui pèse lourdement sur notre épargne et notre investissement.

Ce budget exprime aussi des choix de politique municipale inappropriés compte tenu de la situation actuelle de notre ville. Nous pensons par exemple au surdimensionnement de certains équipements publics mais aussi au projet Cœur d’agglo.

Au final, nous votons donc contre le budget 2014 ainsi présenté.

Je voudrais également revenir sur la soi-disant « stabilité fiscale » annoncée.

D’un côté, nous avons une population qui diminue de 1 000 habitants par an - c’est un chiffre historique qui montre la gravité de notre évolution économique ! De l’autre côté, le produit des impositions directes progresse. Du coup, rapporté au nombre d’habitants, les impôts directs* augmentent bel et bien de 5% entre le budget primitif 2013 et le budget primitif 2014. Voilà, concrètement, ce que les Dunkerquois doivent payer en plus avec ce budget !

Et ce n’est pas tout ! Car on peut ajouter à cela les impôts déguisés comme les droits de stationnement (+25%) ou encore les impôts supplémentaires comme la taxe sur les enseignes que doivent désormais payer certains commerçants. Alors que les Dunkerquois souffrent, cette augmentation de la pression fiscale nous apparaît beaucoup trop forte. Nous voterons donc également contre la délibération n°8  : nous pensons qu’enclencher une baisse des taux d’imposition serait bien plus judicieux. "

*Les impôts directs regroupent la taxe d'habitation, la taxe foncière et la taxe foncière non bâtie.

Séjours de vacances jeunes

" Nous voterons pour cette délibération relative aux colonies de vacances. Mais n’était-il pas possible d’intégrer des séjours à vocation linguistique dans cette offre destinée aux jeunes Dunkerquois ? "

Théâtre

" Lors de l’avant-dernier conseil municipal, nous avons demandé une analyse de l’impact du projet du théâtre sur la consommation énergétique du bâtiment et nous n’avons toujours rien eu. Pourtant ces éléments devraient être à votre disposition... "

Parking le Kursaal

" Nous nous abstiendrons sur cette délibération car celle-ci appelle à notre avis une réflexion plus poussée, mais surtout plus globale, sur le stationnement dans le secteur balnéaire. "



Les commentaires

  • Posté par chpl, le 19/12/2013 à 09:06:58

    Sur la fiscalité, M. le Maire écrit dans son tract : (je cite) "aucune hausse des taux d'imposition municipale depuis 10 ans". Je reprend mes avis d'imposition de taxe foncière et je lis : taux 2011 : 28,06% ; 2012 : 28,14% ; 2013 : 28,23%. A cela s'ajoute une hausse de la valeur locative : pour un studio : 2011 : 616€ ; 2012 : 627€ ; 2013 :638€. Voilà ce qui s'appelle "aucune hausse". Chacun appréciera, j'espère.


  • Posté par Freddy, le 17/12/2013 à 23:20:01

    Dunkerque faisant partie de la communauté urbaine de Dunkerque ce sont les élus communautaires qui fixent le taux applicables de la CFE sous la présidence de Michel delebarre. Pour information ce taux est le plus élevé de France a Dunkerque (34,94 % ) devant des agglomérations comme bordeaux, Lyon ou Marseille. De ce fait nous détenons un record de plus après celui du plus grand cumulard!!! Mais ce n'est pas tout, la mauvaise surprise de la CFE arrivera l'année prochaine dans les boites aux lettres puisque les élus communautaires ont décidé d'adopter le 13 juin 2013 des critères de chiffre d'affaires pour fixer les montants de base servant au calcul de la cotisation minimum. Et la la pilule risque d'être très tres amer pour les entreprises realisant un ca de plus de 100 000 euros de chiffres d'affaires car les bases votées vont provoquer des hausses spectaculaires. Pour un ca supérieur a 250 000 euros la cfe minimale passera de 560 a 1750 euros soit une hausse de 212% Pour un ca supérieur a 100 000 euros la hausse sera de 87 % et la cfe minimum passera de 559 euros à plus de 1048 euros. En dessous de 100 000 euros la cfe est maintenue avec un coût approximatif de 450 euros minimum. Les modifications successives ont permis a la communauté urbaine de Dunkerque d'assujetir progressivement toutes les entreprises ou personnes qui exercent une activité professionnelle salariée ou non, loueur en meubles..... En 2009, la base minimal assujettissait 1320 contribuables, 2273 en 2010, 2450 en 2011, 4600 en 2012 et tout le monde en 2013. Dire que les impôts n'ont pas augmenté et un mensonge démontré par ce seul exemple.


  • Posté par Jean-Marc C., le 17/12/2013 à 13:44:44

    Oui les impots locaux augmentent, et encore plus c'est la proportion de dunkerquois imposés qui augmente... En moyenne la taxe foncière et la taxe d'habitation augmentent de 2 % pour ceux qui étaient déjà imposés à taux plein l'année précédente. Cela, par la simple revalorisation de 1,8 % des valeurs locatives... alors meme que l'infalation était plus proche des 1 % ! Mais plus grave, par le gel des tranches d'impots sur le revenu : des foyers ont perdu leurs exonérations ou décotes de taxe d'habitation, sans que la mairie ne se souci de leurs cas. Pire encore, on oublie de citer un autre impot local : la CFE (contribution forfaitaire des entreprises) qui touchent aussi professionnels à leurs comptes, les autoentrepreneurs (après les 3 ans d'exonération) et meme les propriétaires d'appartements meublés ! Elle a remplacé la taxe professionnelle en 2010 et dispose d'une valeur minimale qui touche surtout les petites entreprises (ceux qui tirent rarement un revenu dans les premières années). Cette valeur est décidée par la mairie : - 322 € en 2010 - 341€ en 2011 - 595 en 2012, soit 75 % d'augmentation ! - 631 € cette année, encore 6 % d'augmentation (et que 1 % d'inflation...). La mairie ne prend meme pas la peine de moduler le montant selon le chiffre d'affaire comme lui permet la loi : un artisan qui fait moins de 10 000 € de recettes paye autant que l'un à 100 000 € ou l'autre à 250 000 €... Et la surprise tombe à chaque fois en novembre sans que les petits entrepreneurs puissent la connaitre, l'anticiper, avant. Cela nuit encore une fois à l'atttractivité de Dunkerque !