Rosendaël : nos propositions

« Des Corderies à la Tente Verte, notre quartier de Rosendaël est atypique sur bien des points. Il rassemble, dans un paysage varié, une population de maraîchers, d'ouvriers et de cadres qui vivent en harmonie. Nous voulons rendre notre cadre de vie et notre quotidien plus agréables. C'est pourquoi nous nous mobilisons aujourd'hui aux côtés de Patrice Vergriete. »

 

Les habitants de Rosendaël ont des idées pour changer leur quotidien... Avec Dunkerque en mouvement, voici leurs propositions pour votre quartier.

DÉPLACEMENTS

Que l'on soit piéton, cycliste ou automobiliste, se déplacer n'est pas toujours facile dans notre quartier. De nombreuses rues doivent être réaménagées afin de permettre à tous de cohabiter sans heurts. Dans certaines rues très passantes, la circulation mériterait ainsi d'être repensée, en étant mieux répartie et avec une vitesse maîtrisée. Rue Félix-Coquelle, rue de Zuydcoote ou rue Paul-Vancassel par exemple, l'installation de dispositifs permettant de réguler la vitesse des véhicules permettra une circulation apaisée. La question du stationnement doit aussi être abordée avec les habitants.

Côté piétons et cyclistes, beaucoup de choses aussi sont à améliorer : des pistes cyclables véritablement sécurisées, des trottoirs dignes de ce nom (stop aux panneaux plantés au beau milieu du passage qui gênent les poussettes et les fauteuils roulants !). Sans oublier des itinéraires de bus mieux pensés qui résoudraient bien des problèmes...

Eclairage public efficace et rassurant : la nuit, certaines rues - notamment à l'est de Rosendaël - se retrouvent totalement plongées dans le noir : soit l'éclairage public s'avère hors d'âge, soit il est totalement absent ! Inadmissible, non ?

COMMERCES

Rosendaël-centre a la chance d'avoir des commerces de proximité. Nous devons faire en sorte que cela dure longtemps. Pour cela, nous mettrons en place une stratégie concertée de développement et d'animation avec les commerçants et les habitants.

ENVIRONNEMENT

Rosendaël, c'est un peu le plaisir de la ville à la campagne. Nous tenons absolument à préserver le charme de cette ambiance nature, voire quasi rurale à certains endroits. Tout comme les activités maraichères et horticoles qui donnent un supplément d'âme à notre quartier et constituent une spécificité économique locale à valoriser. Cette identité doit perdurer... et même être renforcée grâce à des aménagements qui privilégient la végétalisation.

Que l'on soit piéton, cycliste ou automobiliste, se déplacer n'est pas toujours facile dans notre quartier.

 

 



Les commentaires

  • Posté par Stéph, le 21/02/2014 à 00:32:28

    Pourquoi construire encore et toujours alors que la population dunkerquoise est en baisse? Ce programme me parait parfaitement adapté. Préserver et aménager cet espace vert qu'est le quartier de la tente verte, réagencer l'espace du traffic entre voitures, piétons et lignes de bus ainsi que défendre le commerce de proximité est indispensable au bien-être des riverains.


  • Posté par chpl, le 04/02/2014 à 08:55:18

    Chacun apprécie l’existence de la zone maraîchère et horticole de Rosendaël. Pourtant, il faut se rendre à l’évidence. Il ne reste qu’une dizaine d’exploitants en activité, dont certains sont en fin de carrière. Ils n’ont ni successeur, ni repreneur. Ceux qui ont cessé leur activité louent leurs terres à leurs confrères, faute d’alternative. Mais certaines parcelles restent maintenant en friche (rue de Belfort, par ex.) ou ne sont cultivées que 4 ou 5 mois par an pour les chrysanthèmes (Dans le passé, la culture de légumes d’hiver permettait d’exploiter ces terres toute l’année). Le classement en zone non constructible a permis de sauvegarder ce « poumon vert ». Mais maintenant, les maraîchers/horticulteurs retraités ne savent que faire de leurs terres. Invendables en terre agricole, puisque la profession est en voie de disparition et invendables en terrain à bâtir, la zone étant « non constructible ». L’avenir de cette zone maraîchère me semble incertain.