Valdunes, Aluminium Dunkerque, Betafence... Changeons de stratégie économique !

Les mauvaises nouvelles en matière d'emploi s'enchaînent dans le Dunkerquois. Après les difficultés de Valdunes et d'Aluminium Dunkerque, c'est Betafence, à Bourbourg, qui annonce sa fermeture pour mars. Cette usine spécialisée dans la fabrication de fil galvanisé et de clôture en barbelé emploie 65 personnes. J'appelle de mes vœux une possible reprise de la ligne "fil galvanisé" qui permettrait de limiter le nombre de salariés se retrouvant sur le carreau. Et pour le plan de sauvegarde de l’emploi mis en œuvre, n’oublions jamais : l'humain doit primer sur tout le reste. Souvenons-nous du suicide d'un salarié lors d'un précédent plan lancé par Betafence en 2009.

Pour répondre plus globalement au problème des menaces et des fermetures d'entreprises du Dunkerquois, je suis de ceux qui croient qu'une diversification économique de notre territoire permettrait d'atténuer bien des chocs actuellement vécus. En économie comme dans la vie, la bonne stratégie consiste bien à ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. L'industrie française va mal, et c'est tout le tissu économique dunkerquois qui tousse. Si l'industrie peut représenter un atout et une force, il nous revient aujourd'hui d'aller voir aussi ce qui se passe dans d'autres branches de l'économie. Pour effectuer cette diversification, nous pouvons et nous devons nous appuyer sur des leviers de développement locaux. Il est temps d’aider nos PME les plus innovantes à se développer. Il est temps de valoriser nos atouts pour créer des emplois non délocalisables !



Les commentaires

  • Posté par Valérie, le 05/11/2013 à 17:32:52

    Votre idée d'aider les PME innovante est la seule possible pour créer enfin des emplois non délocalisables à Dunkerque. Enfin un homme politique qui comprend l'économie !